Dimanche 27 juillet 2014
Ballade sur le sentier des pénitents aux Mées dans les Alpes de Hautes Provence. 

« Saint-Auban »... glapit, avec un fort accent méridional, la voix nasillarde d’un employé de gare.
A ce cri, je ne manque jamais de rejoindre à la portière les voyageurs, qui, debout derrière les glaces, viennent de saluer l’inquiétante théorie grise des pénitents des Mées, et le regard tourné vers le Nord, je guette le paysage.

Juliette Bonfils, dans Paul Arène Poète, félibre et conteur, Editions du feu, 1933


http://www.enprovence.fr/rubrique/nature_r7/les-penitents-des-mees_a395/1